Electrification du Rwanda : Kivu Watt un projet à 100 MW  

 

Le Lac Kivu frontalier avec la République Démocratique du Congo est long de 90 km, large de 50 km et profond de 450 mètres. En effet c’est à la fois sa profondeur et sa composition particulière qui donne au lac Kivu sa particularité : une grande concentration de gaz méthane. Ce gaz naturel dissous dans l’eau est issu de la décomposition de micro-organismes végétaux et animaux depuis milliers d’années.  

 

Une grande concentration en méthane peut être dangereux pour les communautés avoisinantes car celui-ci peut s’échapper vers la surface est causer des dommages graves comme ce fut le cas en 1986 sur le lac Nyos au Cameroun. Ce phénomène appelé éruption limnique peut cependant être évité si la concentration de gaz est maintenue sous un certain seuil.   

 

C’est pourquoi, à l’initiative du Gouvernement et de firmes privées, le gaz méthane est extrait puis mis en bouteille et revendu d’unepart, et d’une autre part est transformé en électricité. Depuis 2015, une plateforme offshore située à 13 km de la côte transforme le gaz méthane en électricité. Ce projet nommé “Kivu Watt” alimente le réseau rwandais à hauteur de 25 MW et alimentera jusqu’à 75 MW lors sa seconde phase. 

© 2020 Ambassade de le République du Rwanda à Bruxelles   | 1, Avenue des fleurs - 1150, Bruxelles | Tél : + 32 2 761 94 20